Dans l’Ombre

19,00

Frédéric Cornu partage pendant un an et demi le quotidien d’une association caritative dédiée aux plus démunis. Il campe un studio dans les locaux, installe sa chambre, ses éclairages et dresse, en noir et blanc, le portrait de tous ceux qui fréquentent les lieux (bénéficiaires, travailleurs sociaux, bénévoles) suivant le même protocole. Drapée dans un paréo noir qui ne laisse échapper que la tête, chaque personne est photographiée en plan rapproché.

« Depuis tant d’années dédiées au portrait, c’est en pleine conscience et possession de toute cette immense problématique que Cornu en prend résolument le contrepied et, tendu vers un unique objectif : célébrer le visage, décide de dépouiller à l’extrême les images de Dans l’ombre. Rien ne doit transparaître de l’ancrage social et rien ne doit nous extraire du visage. […] Le visage est libéré. Mais nous, nous en sommes prisonniers. Impossible de nous en détacher car, pour éradiquer toute esquive, pour nous contraindre à le prendre en considération, il nous fait face. […] Qu’ils nous fixent ou qu’ils se perdent dans le hors-champ, les yeux sont le catalyseur de l’expression du visage. Plus encore : en eux-mêmes, par essence, se livre tout entier le modèle, son intelligence, ses sentiments, les forces – bonnes ou mauvaises – qui l’animent.» Pierre van Tieghem

 

L’exposition Dans l’ombre sera présentée du 12 septembre au 24 octobre 2020 à L’espace 36, Saint-Omer  (62500) et du 30 septembre au 7 novembre 2021 au Château de Lunéville (54300)